Archives de catégorie Press

L’Association Free Sight annonce le lancement du Projet « Femmes Tunisiennes pour la paix et la sécurité »

L’Association Free Sight a organisé le lundi 22 janvier 2018 une conférence de presse à Tunis pour annoncer le lancement du projet  Femmes  Tunisiennes pour la Paix et la Sécurité financé par le Fonds Européen pour la Démocratie qui cible 150 femmes de cinq gouvernorats de la Tunisie.

Le projet vise à renforcer les capacités des organisations de la société civile tunisienne dans le domaine des mécanismes internationaux pour la protection des droits des femmes et la résolution 1325 du Conseil de sécurité et la préparation d’une proposition de plan national pour la mise en œuvre de cette résolution.


Le projet consiste en cinq sessions de formation sur les mécanismes internationaux de protection des droits des femmes et la résolution 1325 du Conseil de Sécurité des Nations Unies au profit des associations du personnel et des organisations non gouvernementales dans cinq gouverneurs (KEF, Siliana, Médenine, Kasserine, Kairouan) et la formation d’ateliers pour les groupes de travail pour l’élaboration d’un plan national pour la mise en œuvre de la résolution.
Le projet a été lancé à partir du 1er novembre 2017 et se poursuivra jusqu’au 30 octobre 2019 avec la société avec des associations locales et régionales et des organisations nationales.

Press conference

FREE SIGHT ASSOCIATION organized a press conference at SNJT in Tunis on Friday November 13, 2015, to announce the start of the second part of the KAEDAT program of political empowerment of young women through training sessions in « local governance and election Municipalities « in the northern, central, and southern governorates of Tunisia.

 

Journal « ACHOUROUK » : Programme KAEDAT pour l’autonomisation politique des jeunes femmes en gouvernance locale et les élections municipales


Journal « ACHOUROUK » : Programme KAEDAT pour l’autonomisatin politique des jeunes femmes en gouvernance locale et les elections municipales

Articles

La Présidente de l’association Free sight , Arbia Jebali, a déclaré que le travail a commencé depuis Janvier 2016 sur un projet tunisien-néerlandais contre l’extrémisme violent à partir d’une approche préventive, ainsi que des solutions de sécurité adoptées par l’État. Au cours de sa présence dans le programme de la franchise le jeudi 18 mai,la présidente de l’association Arbia Jebali a constaté le manque d’études scientifiques en Tunisie sur les causes de l’extrémisme violent et ces mécanismes de prévention, soulignant que les indicateurs les plus importants montrent que les causes de l’extrémisme en Tunisie sont en relation avec les conditions économiques et sociales. Arbia Jebali a montré que 72% des personnes recrutées par les réseaux terroristes vivent dans des quartiers pauvres et marginalisés, 57% des personnes recrutées ont abandonné l’école très tôt,65% des recrues sont entre 18 et 35 ans, 34 % des recrues et des sympathisants au terrorisme ont un haut niveau d’éducation ,64% des recrues détiennent des antécédents judiciaires, 55 % ont été recrutés pendant leur temps en prison, 8% proviennent de familles riches. Jebali a confirmé, que la prévention de l’extrémiste violent ne se fait qu’a partir d’une approche globale qui comprend l’éducation, la culture et les conditions sociales, le divertissement, l’égalité et le respect des droits de l’homme et de la justice sociale et le développement global. Elle a souligné aussi, la nécessité d’élaborer un plan clair pour la prévention de l’extrémisme violent et la nécessité de coopérer entre la société civile l’État et le secteur privé et se tenir sur tous les indicateurs pour formuler des solutions concrètes.


Sources des indicateurs : L’association de recherches economiques et sociales Mouhamed Ali Al Hammi