Atelier de communication avec les participantes au programme KAEDAT du gouvernorat de Ben Arous.

Atelier de communication avec les participantes au programme KAEDAT du gouvernorat de Ben Arous.

FREE SIGHT ASSOCIATION a organisé un workshop de communication avec les participantes au programme KAEDAT du gouvernorat de Ben Arous. Au cours du workshop un interview a été fait aux participantes pour mieux connaitre les candidates du programme KAEDAT, leurs compétences, et leurs attentes du programme. KAEDAT sera mis en oeuvre au gouvernorat de Ben Arous en partenariat avec l’association locale :  » Association Femme de Tunis Moderne

Beja

BEJA : Forum régional pour le dialogue nord-ouest ; Table ronde sur

 
Forum de Dialogue Régionale ;Table ronde sur « Le rôle des femmes dans le développement et la gouvernance locale » le 23 Février 2015

Ariana

La marche de PAIX  à la Journée mondiale de la Paix

Organisée par Association Free Sight en partenariat avec l’Organisation tunisienne pour la paix et une célébration de la Journée internationale de la paix. La marche vise à diffuser un « Message de Paix »  pour le monde entier.

Articles

La Présidente de l’association Free sight , Arbia Jebali, a déclaré que le travail a commencé depuis Janvier 2016 sur un projet tunisien-néerlandais contre l’extrémisme violent à partir d’une approche préventive, ainsi que des solutions de sécurité adoptées par l’État. Au cours de sa présence dans le programme de la franchise le jeudi 18 mai,la présidente de l’association Arbia Jebali a constaté le manque d’études scientifiques en Tunisie sur les causes de l’extrémisme violent et ces mécanismes de prévention, soulignant que les indicateurs les plus importants montrent que les causes de l’extrémisme en Tunisie sont en relation avec les conditions économiques et sociales. Arbia Jebali a montré que 72% des personnes recrutées par les réseaux terroristes vivent dans des quartiers pauvres et marginalisés, 57% des personnes recrutées ont abandonné l’école très tôt,65% des recrues sont entre 18 et 35 ans, 34 % des recrues et des sympathisants au terrorisme ont un haut niveau d’éducation ,64% des recrues détiennent des antécédents judiciaires, 55 % ont été recrutés pendant leur temps en prison, 8% proviennent de familles riches. Jebali a confirmé, que la prévention de l’extrémiste violent ne se fait qu’a partir d’une approche globale qui comprend l’éducation, la culture et les conditions sociales, le divertissement, l’égalité et le respect des droits de l’homme et de la justice sociale et le développement global. Elle a souligné aussi, la nécessité d’élaborer un plan clair pour la prévention de l’extrémisme violent et la nécessité de coopérer entre la société civile l’État et le secteur privé et se tenir sur tous les indicateurs pour formuler des solutions concrètes.


Sources des indicateurs : L’association de recherches economiques et sociales Mouhamed Ali Al Hammi

Bonjour tout le monde !

Bienvenue dans WordPress. Ceci est votre premier article. Modifiez-le ou supprimez-le, puis lancez-vous !